Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des communistes de Saran
  • Le blog des communistes de Saran
  • : Blog de la section du PCF de Saran (45)
  • Contact

Ancienne version du site

Pour accéder à l'ancienne version du site PCF Saran et pouvoir ainsi consulter toutes les archives, cliquez sur le lien suivant :

Ancien site PCF SARAN

Recherche

20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 15:43

Depuis plusieurs mois, l'extrême-droite multiplie les actes de violence, de haine, d'intimidation notamment dans notre département (dégradations de locaux, menaces sur les réseaux sociaux, agression de militants orléanais l’été dernier dans les rues d’Orléans, intimidations contre un rassemblement de défense des droits des femmes)

Dernier épisode en date, les attaques ignobles proférées sur le site JSS News contre Mathilde Moulin, dirigeante du Mouvement des Jeunes Communistes de France, membre de l'exécutif du PCF 45 et membre de Solidaires Etudiant-e-s et son compagnon Antoine, membre d'Alternative Libertaire.

Une fois de plus, les militants d'extrême-droite montrent leurs vrai visage : violents, intolérants, fascistes.

Ces actes et leurs auteurs ne doivent pas rester impunis. Le fascisme doit être condamné et combattu.

Afin de riposter au fascisme et aux actes de violences, d'intimidation, de dégradation signés de l'extrême-droite, pour que leurs auteurs soient poursuivis et condamnés, nous appelons à se rassembler dans l'unité face à l'extrême-droite le Mercredi 22 Février à 18h30 devant la Préfecture du Loiret, rue de Bourgogne à Orléans.

Premiers signataires : PCF, MJCF, CGT, Solidaires, Mouvement de la Paix, AL, ADECR, Collectif ACIDE, FSU

Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 17:24

2017, L'Humain d'Abord !
 
Mesdames, Messieurs,
 
En 2017, nous avons tous ensemble le pouvoir de changer les choses.
 
Le 23 avril nous dirons STOP à l’austérité en votant pour une politique au service du peuple.
 
L’élection des députés le 11 juin, quel que soit le Président élu, sera déterminante pour notre quotidien car les députés votent les lois. Tout dépendra des choix que nous ferons. Mêlons-nous en !
 
La politique gouvernementale on n’en peut plus. Il faut que ça change ! Grouard, Fillon, Macron, Valls, Le Pen : aucun ne s’attaque à la dictature de la finance, aux politiques qui nous font tant de mal.
 
Vos attentes d’une vie meilleure, votre exigence d’être respectés et considérés doivent être entendues !
 
Je mets ma candidature à la disposition de cette ambition et du rassemblement de toutes les forces anti-austérité, de toutes celles et ceux qui veulent une autre société pour vivre mieux.
 
Mathieu Gallois
Maire-adjoint de Saran
 

Quelques liens utiles pour nous suivre :

Site : www.mathieugallois.fr
Facebook : www.facebook.com/mathieugallois45/
Twitter : https://twitter.com/MatGallois45

Nous contacter : mathieugallois45@gmail.com

Découvrez notre 1er journal de campagne en cours de diffusion

Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 17:21

La Fondation Abbé-Pierre dévoile mardi les conclusions de son rapport sur le logement en France, portant un regard sévère les promesses non tenues du gouvernement. Premier poste de dépense des familles, première préoccupation des Français après l'emploi, le logement est le grand oublié de la campagne présidentielle.

Et pourtant : des plus démunis jusqu'aux classes moyennes désormais – et c'est un fait nouveau –  une majorité de Français souffre de la folie des prix du logement. Notre pays compte aujourd'hui 143 000 SDF, deux fois plus qu'il y a 10 ans. Les sans-abris représentent, ensemble, la vingtième plus grande ville de France. Voilà l'autre visage de la cinquième puissance économique du monde.
Surtout, la crise du logement se propage : la classe moyenne décroche violement en France en raison du coût du logement, l'un des plus hauts d'Europe (26,4 %) comme l'a relevé Eurostat en novembre dernier. Six millions de Français dépensent plus de 35% de leurs revenus pour se loger chaque mois. Consacrer plus d'un tiers de son salaire, c'est travailler plus d'un tiers de la semaine pour payer son loyer : du lundi 9 heures jusqu'au mercredi 14 heures. C'est surtout se serrer la ceinture et se priver d'autres dépenses indispensables. De soins chez le dentiste, d'un peu de vacances, d'une sortie avec les enfants, parfois de fruits et légumes sains.
Dans cette campagne présidentielle et législative, nous voulons mettre le logement le cœur des débats parce que la baisse du coût du logement est le levier pour augmenter le pouvoir d'achat des Français.
Il n'y a pas de fatalité. La crise du logement peut être enrayée, d'autres pays européens y sont arrivés, à condition de volonté politique. Pour cela, il faut tenir tête et tenir bon, appliquer la loi de réquisitions des logements vides, construire des centres d'hébergement pour SDF.
Nous proposons également de construire 200 000 logements publics chaque année, pendant 5 ans, en priorité dans les zones tendues. Nous proposons un élargissement et un renforcement de l'encadrement des loyers ainsi qu'une augmentation des taxes sur les logements vacants et les résidences secondaires dans les régions en déficit de logements. Nous exigeons que la loi SRU soit renforcée et que les sanctions soient alourdies pour les villes qui ne la respectent pas. Nous souhaitons, enfin, une hausse des aides à la pierre pour soutenir la construction.
Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 17:18

La défaite de Manuel Valls lors des primaires du PS exprime le rejet d'une politique gouvernementale coupée des attentes populaires et qui a trahi beaucoup d'électeurs de gauche.

C'est aussi l'expression de l'exigence d'une gauche qui ne renonce pas à changer la société et améliorer la vie des gens, qui combat la finance, qui porte dans son projet les attentes concrètes des citoyens pour l'emploi, la santé, le logement, l'environnement, l'éducation, la culture, pour être respectés et vivre dignement.

C'est un signal positif qui peut trouver de l'écho dans la population, chez de nombreux militants politiques de gauche, chez les syndicalistes, les militants associatifs, les citoyens engagés dans des collectifs locaux (pour l'emploi, la défense de la Poste, sur l'eau, le logement...) comme l'a montrée la réunion que nous avons initiée jeudi dernier avec Michel RICOUD et Dominique TRIPET, respectivement candidats du Front de Gauche sur la 1re et la 6e circonscription du Loiret.

Nous réitérons l'appel que nous avons lancé mi-janvier pour un rassemblement populaire et la construction de candidatures communes de la gauche anti-austérité pour les élections 2017, notamment dans les circonscriptions de notre département.

Il y a de la colère face à la politique menée depuis 2012 par François Hollande et son gouvernement car rien n'a changé par rapport au mandat précédent, la réalité quotidienne s'est même dégradée pour beaucoup. Il y a des craintes de voir la précarité et la pauvreté gagner encore du terrain. Il y a des peurs de voir la droite dure ou le FN s'emparer du pouvoir.

Il y a aussi beaucoup d'espoir, d'envie et de possibilités de changer les choses. Oui une politique enfin au service du peuple c'est possible. C'est possible parce que nous sommes une majorité à en avoir besoin et parce que la France en a les moyens.

Mais pour y arriver, il est essentiel de s'unir et d'éviter la division de la gauche anti-libérale et anti-austérité et la multiplication des candidatures.

Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration.

Nous sommes là pour gagner et changer la vie des gens en battant partout la droite, le FN, en faisant gagner une nouvelle majorité de gauche combative, qui résiste face la finance, qui se bat quotidiennement et fidèlement contre toutes les attaques libérales.

Unissons-nous pour reprendre en main notre destin, pour nous libérer de la finance et mettre la politique au service de l'Humain d'abord !

Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 16:09

Après la grippe révélant la situation d'extrême tension dans nos hôpitaux, voilà maintenant le froid et le risque d'une pénurie d'électricité, comme si ces phénomènes étaient exceptionnels en hiver.

Les foyers sont appelés à faire des efforts pour réduire leur consommation et pourraient être privés d'énergie. Notre pays est conduit à importer de l'électricité, souvent produite de façon plus polluante. Des entreprises pourraient même stopper leur production pour éviter le black out. Mais à la différence des ménages, elles percevront une rémunération, en retour, directement prélevée sur les factures des usagers.

Ce n'est pas le froid mais la libéralisation, la spéculation, la vente à la découpe de pans entiers de la filière énergétique qui conduisent à cette situation.

La France doit reconstruire une politique énergétique, industrielle, de long terme, en conjuguant les modes de production afin de faire face aux pointes de consommation. Elle doit se doter de leviers stratégiques pour sortir l'énergie des logiques de l'argent et du dumping social. L'électricité est vitale pour les familles, les équipements publics, les entreprises. Son accès doit être garanti, au juste prix.

 

Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 15:59

Samedi 21 janvier, dans le cadre de la journée d'action Européenne contre les Traités de Libre Échange, le Collectif Stop-TAFTA sera présent place de la République à Orléans de 14h à 17h.

 

Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 13:25

La Fédération du Loiret du PCF lance un appel au rassemblement populaire et à la construction de candidatures communes de la gauche anti-austérité pour les élections 2017, notamment dans les 6 circonscriptions de notre département.

Il y a de la colère face à la politique menée depuis 2012 par François Hollande et son gouvernement car rien n'a changé par rapport au mandat précédent, la réalité quotidienne s'est même dégradée pour beaucoup. Il y a des craintes de voir la précarité et la pauvreté gagner encore du terrain. Il y a des peurs de voir la droite dure ou le FN s'emparer du pouvoir.

Il y a aussi beaucoup d'espoir, d'envie et de possibilités de changer les choses. Oui une politique enfin au service du peuple c'est possible. C'est possible parce que nous sommes une majorité à en avoir besoin et parce que la France en a les moyens.

Mais pour y arriver, il est essentiel de s'unir et d'éviter la division de la gauche anti-libérale et anti-austérité et la multiplication des candidatures. Unissons-nous pour reprendre en main notre destin, pour nous libérer de la finance et mettre la politique au service de l'Humain d'abord !

A qui servirait des candidatures opposées de nos forces aux législatives ? Certainement pas aux citoyens. C'est même aller contre leurs intérêts en favorisant celles et ceux qui nous ont imposé l'austérité, la droite et le FN. Le seul risque est d'effacer la gauche combative, qui résiste face la finance, qui se bat quotidiennement et fidèlement contre toutes les attaques libérales.

Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration. Nous sommes là pour changer la vie des gens en battant partout la droite et le FN et en faisant gagner une nouvelle majorité de gauche alternative et anti-austérité.

Alors discutons, débattons pour dépasser nos divergences minimes face à ce qui nous rassemble et à la situation qui l'impose. Pensons non pas à nos boutiques mais à l'intérêt des gens et à la vision que leur donnerait une division du seul côté d'où peut surgir l'espoir.

Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 13:16

Nous sommes usagers, syndicalistes, militants associatifs, élus locaux : nous décidons de lancer un appel à toutes nos concitoyennes et concitoyens pour défendre et développer le service public de la poste.

La Poste, service public pour toutes et tous, partout !

Signez la pétition sur : https://www.change.org/p/la-poste-la-poste-service-public-pour-toutes-et-tous-partout

Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 12:55

Une fois de plus, les établissements hospitaliers sont sous tension au moment de l’épidémie de grippe. Il n’est pas possible de fermer impunément des lits, des services, des postes et des hôpitaux de proximité sans entraîner des crises sanitaires, notamment aux niveaux des services des urgences mis dans l’obligation de choisir quel malade soigner en priorité.

Dans de nombreux endroits, des malades attendent plus de vingt-quatre heures pour se voir affecter un lit, ils sont parqués dans des conditions inacceptables.
 
Cette situation était prévisible. Chaque année une « surmortalité » est constatée dans la population par l’INSEE (41 000 pour 2015) et nous ne sommes pas à l’abri de situations d’urgence pouvant se cumuler.
 
Le PCF exige que cela cesse. Il faut mettre fin à cette course à l’étranglement des services hospitaliers publics par l'austérité et la tarification à l'activité. Il faut mettre fin au plan d’économie de près de 4 milliards d’euros sur l’Hôpital aboutissant à la suppression de 22 000 emplois. Il faut mettre fin à cette pression à laquelle sont soumis les personnels soignants et non-soignants. Il faut mettre fin aux restructurations hospitalières autoritaires dans le cadre des groupements hospitaliers de territoires, décidées arbitrairement par les ARS, aux appétits de promoteurs immobiliers. Il faut instaurer une vraie démocratie en santé alors que s’élaborent dans la plus grande opacité les Plans régionaux de santé pour 2018.
 
Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 17:19
La ministre du travail Myriam El Khomri vient d'annoncer qu'il n'y aurait pas de coup de pouce pour le smic en 2017. Cette décision du gouvernement est lamentable. L'indifférence du quinquennat Hollande à l'égard des salarié-e-s les plus modestes est indigne d'un gouvernement de gauche. Les coups de pouce aux grands patrons se sont multipliés comme en témoigne les 41 milliards d'euros du CICE qui, loin d'avoir le moindre effet positif sur l'emploi, viennent nourrir les dividendes records versés aux actionnaires, les retraites-chapeau et autres parachutes dorés.
 
Le PCF propose une augmentation immédiate de 23% du SMIC pour le porter à 1400 euros net environ et une progression visant 1700 euros net à la fin du prochain quinquennat. Indissociablement, les salaires de chaque premier niveau des grilles de classification des différentes branches doivent être également augmentés.
 
Nul doute qu'un gouvernement de gauche déterminé à combattre la finance pourrait se donner les moyens d'une telle politique. Rappelons que l'évasion fiscale fait perdre chaque année à la France près de 80 milliards d'euros de recettes.

 

Repost 0
Published by pcfsaran
commenter cet article

Articles Récents

  • Face à l'extrême-droite : mobilisés dans l'unité !
    Depuis plusieurs mois, l'extrême-droite multiplie les actes de violence, de haine, d'intimidation notamment dans notre département (dégradations de locaux, menaces sur les réseaux sociaux, agression de militants orléanais l’été dernier dans les rues d’Orléans,...
  • Mathieu Gallois, votre député pour vous faire respecter !
    2017, L'Humain d'Abord ! Mesdames, Messieurs, En 2017, nous avons tous ensemble le pouvoir de changer les choses. Le 23 avril nous dirons STOP à l’austérité en votant pour une politique au service du peuple. L’élection des députés le 11 juin, quel que...
  • Rapport de la Fondation Abbé-Pierre sur le logement : on attend quoi ?
    La Fondation Abbé-Pierre dévoile mardi les conclusions de son rapport sur le logement en France, portant un regard sévère les promesses non tenues du gouvernement. Premier poste de dépense des familles, première préoccupation des Français après l'emploi,...
  • Réaction suite à la défaite de Manuel Valls
    La défaite de Manuel Valls lors des primaires du PS exprime le rejet d'une politique gouvernementale coupée des attentes populaires et qui a trahi beaucoup d'électeurs de gauche. C'est aussi l'expression de l'exigence d'une gauche qui ne renonce pas à...
  • Risques de coupure d'électricité : la libéralisation en cause
    Après la grippe révélant la situation d'extrême tension dans nos hôpitaux, voilà maintenant le froid et le risque d'une pénurie d'électricité, comme si ces phénomènes étaient exceptionnels en hiver. Les foyers sont appelés à faire des efforts pour réduire...